Publié le

Depuis 20 ans, Mind travaille au rapprochement de la recherche et de l’industrie. Ce qui s’appelait à l’origine le C4I et a changé de nom en cours de route était avant-gardiste dès sa création. Il s’agit d’un groupement d’intérêt public (GIP) franco-suisse qui transfère des technologies nouvelles depuis les laboratoires publics vers les industries. Il accompagne aussi les industriels dans le montage de projets techniques collaboratifs innovants. Actuel président de Mind et d’Arve Industries, Étienne Piot estime que « Mind a permis de favoriser l’innovation dans de nombreuses entreprises, quelle que soit leur taille ».

Implanté dans la technopole, Mind réunit des chercheurs (une vingtaine d’experts, docteurs et ingénieurs), et invente dans trois domaines complémentaires : les circuits intégrés, les technologies sans fil et les systèmes embarqués, avec une spécialisation dans la mécatronique.

 

Original et humain

Le 20 e anniversaire a été fêté mercredi au centre de conventions d’Archamps, avec les scientifiques qui ont participé à l’aventure depuis sa création, de nombreux industriels et personnalités politiques, dont Jean-Jack Queyranne, président de la Région. Quelques pionniers de cette belle aventure ont été salués, dont Jean-Michel Thénard et Denis Linglin, chercheurs au CNRS.

Aujourd’hui, Mind garde son originalité, et l’a montré en présentant le travail réalisé avec une trentaine d’artistes. Une exposition publique aura lieu en décembre (peut-être avant). « Les chercheurs, il faut qu’ils respirent, et il nous faut garder une posture d’innovation » explique Gaëlle Rey, directrice de Mind depuis 3 ans. D’où l’idée de créer des duos scientifique-artiste pour aboutir à ces œuvres réalisées par les artistes à partir des thèmes de recherche des scientifiques : le résultat est épatant.

Gaëlle Rey défend aussi “l’innovation raisonnée”. Il est vain d’innover pour innover, les découvertes doivent servir l’homme et son environnement. D’où deux très beaux projets : Gérontic, système de localisation des personnes atteintes d’Alzheimer, et One bee, comprendre de quoi meurent les abeilles.

 

Lire l’article du Dauphiné Libéré :
le-dauphine-libere-p5.pdf
ledauphine72