Publié le

Mind, groupement d’intérêt public (GIP) franco-suisse spécialisé en mécatronique, vient d’annoncer la constitution d’une équipe de recherche commune avec le CEA-Leti.

Mind, groupement d’intérêt public (GIP) franco-suisse spécialisé en mécatronique, dont la mission est de transférer savoir-faire et technologies des laboratoires publics vers l’industrie mais aussi d’accompagner les industriels dans le montage de projets techniques collaboratifs innovants, vient d’annoncer la constitution d’une équipe de recherche commune (ERC) avec le CEA-Leti basé à Grenoble.

L’objectif des deux acteurs de l’innovation est de favoriser, dans le cadre de projets collaboratifs, l’accès aux technologies du CEA-Leti aux PME et ETI des industries « traditionnelles », non spécialisées en microélectronique mais à même de l’intégrer dans leurs produits.

A ce jour, l’ERC est composée de 8 personnes travaillant sur 3 projets dont le budget représente plusieurs centaines de milliers d’euros. Côté Mind, l’équipe, basée sur le campus d’innovation Minatec, est dirigée par Jean-Philippe Blanc, ingénieur en électronique du CEA-Leti mis à disposition de Mind depuis octobre 2007, et comprend 3 ingénieurs : deux en conception Asic (analogique et numérique) et un ingénieur mécatronicien. Ils complètent l’équipe d’Archamps (Haute-Savoie) qui compte 15 ingénieurs et docteurs.

« Notre relation avec le CEA-Leti est réellement à double sens : soit nous faisons appel à ses équipes pour accéder aux technologies indispensables à la réalisation d’un projet collaboratif identifié. Soit le CEA-Leti fait appel à nos équipes pour développer des prototypes avancés prêts à être industrialisés. Notre collaboration lors du projet Captaucom, qui portait sur le développement de capteurs autonomes communicants, a démontré l’efficacité et l’utilité de travailler ensemble. Les résultats ont en effet permis de concrétiser trois prototypes répondant chacun aux cahiers des charges des entreprises partenaires, Seb, NTN-SNR Roulements et Somfy. Aujourd’hui, l’idée est d’utiliser la même approche pour les PME ou les entreprises de taille plus importante, conscientes de l’intérêt d’embarquer de l’électronique mais n’ayant elles-mêmes qu’une activité modeste dans le domaine », indique Gaëlle Rey, directrice de Mind.

« Le CEA-Leti est engagé depuis sa création dans le transfert de technologies au profit de l’industrie, notamment dans le cadre de projets collaboratifs avec de grandes entreprises. Aujourd’hui, il est important pour nous de pouvoir nous appuyer sur des centres de compétences reconnus, comme Mind, pour faire bénéficier les PME des dernières avancées technologiques, à un coût acceptable », précise Laurent Malier, directeur du CEA-Leti.

 

Lire l’article dans son intégralité : http://www.electroniques.biz/editorial/416699/